Lion Says – New Folk

lion saysLionel Giardina a joué à Paris quelques années dans différentes formations musicales (dernièrement Two The West). Mais c’est une relocalisation géographique qui semble récemment lui ouvrir de nouveaux

horizons artistiques. Sous le nom de Lion Says, le prolixe song writer sort un premier album solo qui propose une folk subtile et inspirée. Authentique retour aux sources ou OVNI frenchy ? La force de New Folk à la première écoute est liée à la capacité d’attirer l’auditeur en territoire musical familier : on pense au néo folk luxuriant des Fleet Foxes ou à Midlake. Convoquer les arpèges mélancoliques de Nick Drake et la pop majestueuse des Girls In Hawaii. L’ombre de Dylan plane également sur ce disque. Mais le brio de Lion Says réside ailleurs : ouvrir les perspectives, ne pas se laisser brider par la codification des genres. Un passionnant équilibre s’impose sur ce disque : harmonies vocales, violons, guitares tissent une palette sonore variée, tantôt lumineuse, tantôt sombre. Côté textes, les anglicistes attraperont quelques clins d’oeil, de Wilfred Owen à Jim Harrison, en passant par J.D. Salinger. Les références littéraires semblent traverser l’oeuvre naturellement et de façon parfaitement assumée. Certaines chansons accouchent de personnages qui portent les questions existentielles de la méta fiction, jouent les losers cosmiques. Chaque trame est tissée avec soin et semble ouverte à cent interprétations. Car l’art de Lion Says consiste aussi à ne pas nous donner toutes les cartes de son domaine. Pour mieux nous y perdre? Lion Says attire l’auditeur dans un passionnant labyrinthe sonore sans lasser ou évitant l’écueil de l’exercice de style. C’est là que réside l’indéniable réussite de ce premier opus. Loin des auteurs-compositeurs copistes proposant des redites scolaires, Lion Says parvient à s’affranchir du carcan des influences afin de proposer un univers musical singulier, riche et personnel.

tracklist
Infos release
album :
format :
Date de sortie : //
référence :
Genre :
label :

acheter
medias