JOHN PRINE

 

A l’occasion de la sortie de son nouvel album The Tree of Forgiveness, le légendaire auteur, compositeur et interprète folk/country John Prine sera en concert au Trianon le 02/09/19.

 

Son nouvel album est disponible en CD, vinyle ou digital ici. Réservez votre place pour le concert ici.

 

Né en 1946 à Maywood dans l’Illinois, John Prine apprend à jouer de la guitare à l’âge de quatorze ans. Après avoir servi dans l’armée américaine en Allemagne de l’Ouest, il s’installe à la fin des années 60 à Chicago et devient facteur.  Spectateur lors d’une session d’Open Mic, il est provoqué à monter sur scène ce qui lui vaudra les éloges de Roger Ebert dans le Chicago Sun-Times. Il devient par la suite une figure centrale du revival folk de Chicago, et ce qui n’était qu’un loisir se transforme en carrière sous l’impulsion de Kris Kristofferson qui le découvre et l’encourage à enregistrer un premier album éponyme pour Atlantic Records en 1971. Après cet album qualifié de chef d’oeuvre, il en signe trois autres pour Ayslum Records puis fonde en 1984 son propre label indépendant Oh Boy Records. En 1998, il surmonte un cancer qui altérera ses cordes vocales lui donnant une voix plus grave et rocailleuse. Cité comme l’un des songwriters les plus influents de sa génération, John Prine est adulé autant pour son humour caustique sur l’amour, la vie, et l’actualité que pour son commentaire social. Artiste multi-récompensé, John est notamment triple lauréat aux Grammy AwardsRéférence de la folk, de la country et de l’americana, John a été repris ou interprétés par Joan Baez, Johnny Cash, Betty LaVette, Bonnie Raitt, Robert Plant et bien d’autres. En 2010 un album hommage lui est dédié sur lequel on trouve en autre My Morning Jacket, The Avett Brothers, Conor Oberst, Old Crow Medicine Show, Lambchop, Josh Ritter, ou Justin Vernon de Bon Iver. 

« Prine’s stuff is pure Proustian existentialism. Midwestern mindtrips to the ninth degree. And he writes beautiful songs. » Bob Dylan, 2009

« I’ll put on something by the writers I’ve admired and used for years–Rodney Crowell, John Prine, Guy Clark, and the late Steve Goodman are my Big Four. » Johnny Cash, 1997

« His is just extraordinarily eloquent music—and he lives on that plane with Neil Young and Lennon. » Roger Waters, 2008

 

 

Produit par Dave Cobb à Nashville dans l’historique RCA Studio A fondé en 1964 par Chet Atkins, Owen Bradley et Harold Bradley, The Trees of Forgiveness est le premier album solo du songwriter country/folk américain John Prine en treize ans !  Avec ce nouvel album, il revient sur les thèmes qui ont fait sa renommée, capable par exemple de chanter sur la solitude de façon drôle ou déchirante. Si les chansons sont nouvelles, certaines ont attendu longtemps avant d’être terminées comme le morceau « God Only Knows » co-écrit avec Phil Spector ou « I Have Met My Love Today » qui célèbre désormais ce qui est devenu l’amour d’une vie. Entouré pour l’occasion de ses amis Brandi Carlile, Jason Isbell et Amanda Shires, John Prine réussit à susciter la même émotion qu’il y a plus d’une décennie.

01. Knockin’ On Your Screen Door
02. I Have Met My Love Today
03. Egg & Daughter Nite, Lincoln Nebraska, 1967 (Crazy Bone)
04. Summer’s End
05. Caravan Of Fools
06. Lonesome Friends Of Science
07. No Ordinary Blue
08. Boundless Love
09. God Only Knows
10. When I Get To Heaven

 

 

Lire l’interview pour Rolling Stone.

Acheter l’album The Tree of Forgiveness

Voir en concert au Trianon le 2 septembre 2019

Site Officiel / Facebook / Instagram / Twitter / YouTube

 

VIDEOS

liens artiste
Albums
medias